Les attentats terroristes en Europe ont fait plus de de 2 100 morts depuis 2001

Auteurs: Alexandre Pouchard et Gary Dagorn
Mis a jour: le 20/ 12/ 2016
L’attentat meurtrier sur un marché de Noël à Berlin le 19 décembre 2016 n’est que le dernier en date d’une liste déjà longue et meurtrière. Depuis 2001, on dénombre près de 2 200 morts dans des attaques terroristes et au moins 8 100 blessés.
Cette carte représente les attaques terroristes majeures ayant frappé le continent européen depuis 2001. La taille des bulles est directement proportionnelle au nombre de personnes tuées dans les attentats. La carte n’obéit pas à une logique géographique stricte et inclut à la fois la partie européenne de la Russie et la Turquie, membre de la coalition internationale contre l’organisation Etat Islamique et membre de l’OTAN.
Plus de 80 % des victimes du terrorisme de ces quinze dernières années en Europe ont péri dans les attentats qui ont rythmé le conflit entre les autorités russes et des factions armées tchétchènes, ou bien lors d’attaques menées par des combattants djihadistes agissant souvent pour le compte d’Al-Qaida (ou ses filiales) ou de l’organisation Etat Islamique.
Le nombre de victimes du terrorisme en Europe n’est pas réparti de façon égalitaire durant ces quinze dernières années. Une grande partie d’entre elles sont mortes entre 2002 et 2004 dans les multiples attaques qu’ont subies les villes de Grozny, de Beslan ou bien de Moscou.
Les attentats à la bombe perpétrés à Madrid et à Londres, respectivement en 2004 et 2005, sont parmi les dernières attaques majeures revendiquées par Al-Qaida en Europe, l’influence et le financement de cette organisation ayant décliné depuis le début de la guerre contre le terrorisme entreprise par le président américain Georges W. Bush à la suite des attentats du 11 septembre 2001, aux Etats-Unis.
Ces dernières années, c’est l’organisation Etat Islamique qui a multiplié les attaques sanglantes en Europe. En 2015, l’organisation a frappé sa cible prioritaire, la France, à travers plusieurs séries d’attentats de grande ampleur : d’abord du 7 au 9 janvier 2015, en attaquant le journal Charlie Hebdo et un magasin cacher de Paris, puis le 13 novembre 2015 en coordonnant plusieurs attaques simultanées à Paris et à Saint-Denis. Et enfin à Nice où 86 personnes ont été tuées par un camion bélier le 14 juillet 2016.
Mais depuis 2015, c’est la Turquie qui paye le plus lourd tribut au terrorisme, car elle est la cible de nombreuses attaques émanant à la fois de l’organisation Etat islamique et des indépendantistes kurdes.

Απάντηση